du blog …

Tales of Tea est né un jour tout en gris, tout en pluie. Un jour si moche que l’avenir vole plus bas que les oiseaux. Le genre de jours dont la routine ne se remet pas.

Il était d’abord assez informe, le machin. Sans but précis, sans « ligne éditoriale », sans même de début de convention d’écriture. Je n’avais fichtrement aucune idée de ce que j’allais bien pouvoir écrire là-dedans ; parler d’écriture, de lecture, mais encore ? Se démarquer, apporter du sang neuf ? Je n’avais pas idée de tout ce qui se cachait là, derrière l’arbre de mon blog.

Je me suis lancée en me disant « on verra ». Effectivement, j’ai vu. Vu qu’il y avait déjà des quantités astronomiques de blogs traitant du même thème que celui que je m’étais petitement approprié, que ce n’était pas si facile d’écrire des articles même sur des sujets éculés, pour peu que l’on ne veuille pas se contenter de copier-coller, que c’était compliqué de publier régulièrement, efficacement, et de donner à son chez-soi un air assez attrayant pour donner envie au visiteur de rester, et de revenir.

Après plusieurs mois de tâtonnements, d’essais, de découragements et de nouveaux départs, je me suis rendu compte que Tales of Tea, ce petit bout de Web, n’était pas assez moi. Je travaille donc tous les jours à m’approprier les Octets qui me sont généreusement dévolus par le Grand Tout, afin de mieux nous servir.

Logo du blog Tales of Tea

de la blogueuse…

Qui je suis ailleurs importe peu. Ici, je suis Ace Tea.
Ce qui importe, c’est ce que nous allons partager ensemble, au gré de pixels plus ou moins habilement semés le long des urls de Tales of Tea.
Ce qui importe, c’est que j’aime lire, d’un amour tout ce qu’il y a de plus sincère. J’aime aussi écrire ; tracer des signes sur le papier, me laisser emporter par une bourrasque de mots frais. Et bien d’autres choses encore, évidemment.

 

Signature Ace Tea <3